punto_vista_1920x680
Images

Point de vue

Published on number 32 of Images, février 2014

Il est des demeures qui ont le privilège d’offrir une vue à 360°. Ce sont des cas rares et, à certains égards, extrêmes. Nous songeons aux tourelles, frontière habitée entre terre et ciel. Dans notre mirador entouré de montagnes, posé sur le faîte d’un bâtiment des années 1950, lorsqu’il neige et que le ciel est brumeux, on pourrait même se croire dans un phare et imaginer le bruit de la mer. C’est ainsi qu’a germé l’idée de cette rénovation. Petite, silencieuse et isolée, cette tourelle, située à quelques pas du centre historique d’Aoste, est répartie sur deux niveaux. Autrefois elle accueillait le petit atelier de dessin d’une menuiserie qui se trouvait au rez-de-chaussée. Le fil conducteur du projet transparaît déjà au travers des couleurs choisies: le blanc grand ouvert à la lumière: le vert émeraude, dû au sablage des cloisons vitrées et les nuances vives du bois naturel.

Blurred imageIn certi giorni di neve,  tra le nebbie, potresti anche pensare di trovarti  in un faro e immaginare  il suono del mare
Lorsqu’il neige et que le ciel est brumeux, on pourrait même se croire dans un phare et imaginer le bruit de la mer

La rénovation, essentielle, mesurée, relevant de l’art et du design a eu recours à des matériaux et à des objets écologiques, recyclés ou réinventés: un point de vue différent, à la recherche de solutions simples et originales, excluant la nécessité d’exhiber des objets réputés. L’éclairage LED définit et souligne les espaces. Les 2 lampes placées entre les arcades des fenêtres, LightNight & DarkDay, «écrivent» le cycle éternel de la nature au moyen de la lumière.

Les chaises, du type traditionnel, ont été réduites par l’élimination de la partie haute du dossier et un laquage blanc souligne leur «blessure». Les parties restantes du dossier, disposées en cercle autour d’une table imaginaire semblent «immergées» dans le mur. Le living, ouvert à 360° sur les montagnes et sur la ville, est très lumineux et la vie des habitants de la maison est rythmée par la lumière du jour et de la nuit. Un escalier aérien, composé de marches légères mène à l’étage supérieur.
Des fentes, horizontales et verticales, pratiquées dans le sol de la mezzanine aèrent la mansarde et créent, à la fois, une clarté diffuse qui plonge la zone de nuit dans une atmosphère douce et relaxante. La salle d’eau, box semi-transparent suspendu dans le vide et reposant sur des supports en fer et en verre, est aménagée face au lit. Les armoires, à coupe oblique, élargissent la perspective tout en offrant davantage de profondeur. Voilà comment il a été possible d’obtenir une vue à 360° sur la ville depuis un point de vue tout à fait particulier.

Design et Réalisation
ARNALDO TRANTI

Textile
BUSATTI