Editoriale_1920x680
Images

Édito

Published on number 34 of Images, décembre 2014

Nous vivons à une époque où rien ne nous suffit jamais… Savons-nous encore nous sentir satisfaits ? Avons-nous la capacité de saisir les chances qui s’offrent à nous ? Depuis toujours, dans l’immobilier, il y a des « affaires » et des « occasions ». Certains se lancent alors sans tarder dans des projets et dans la quête d’idées en vue de restructurations et de différents travaux d’adaptation. Les professionnels du secteur sont en mesure de réaliser des propriétés magnifiques, où des budgets plus ou moins conséquents permettent des réalisations hors du commun, que ce soit pour l’importance de l’investissement ou bien pour l’opposé, qui conduit à des solutions intéressantes : dans la plupart des cas, c’est justement l’intervention d’un architecte qui permet d’exploiter au mieux un appartement, d’en faire un logement unique et personnel.


On crée la beauté et, là où il n’y en a guère, on essaie de l’inventer


La structure est assurément fondamentale, le mobilier déterminant, tout comme les rideaux, les canapés, les fauteuils, l’éclairage… Quand ils sont bien étudiés, les matériaux, les formes et les styles qui s’allient peuvent améliorer sensiblement une maison. Voilà la réponse à la question initiale : qui se sent satisfait ? Celui qui sait ce qu’il veut et qui réalise avec goût et créativité un lieu de vie où règne l’harmonie, où l’on perçoit dès l’entrée une sensation de bien-être, donnée par des idées et des choix décidés. On crée la beauté et, là où il n’y en a guère, on essaie de l’inventer, vu que l’imagination est sans limites et que les êtres humains possèdent des ressources insoupçonnées… Le concept de beauté est lié à la culture, au groupe social, à la sensibilité de chacun, à la mode et au moment historique. Ce que quelqu’un juge « beau » à un moment donné peut changer et, même, ne plus plaire du tout.

Désormais, il n’est plus vrai qu’« une maison c’est pour la vie ». Le monde évolue et les exigences sont chaque jour différentes ; on habite quelque part pour un temps, parfois long, puis on déménage. Les exigences et les attentes varient, les habitations reviennent sur le marché et il y a toujours quelqu’un d’enthousiaste qui est prêt à recommencer !

Marinella Vaula