tendenze_1920x680
Images

Tendences

Published on number 34 of Images, décembre 2014

La réhabilitation des édifices situés dans des lieux à la valeur paysagère élevée ou dans des noyaux dont l’intérêt historique et architectural est marqué augmente constamment. Des bâtiments importants ont été conservés grâce à la sensibilité grandissante vis-à-vis d’une mise en valeur correcte des agglomérations historiques, véritable patrimoine collectif; en parallèle, l’attention et les projets tournés vers l’architecture dite mineure, qui constitue le tissu urbain, se sont accrus. Les contraintes paysagères et la conscience du fait que le territoire constitue un bien limité et précieux, à préserver et à protéger, ont parfois restreint les projets uniquement aux transformations des édifices existants. Vu les nombreuses contraintes, les concepteurs sont toujours plus attentifs aux espaces intérieurs des constructions. Ainsi, beaucoup d’interventions d’architecture contemporaine se développent à partir d’édifices préexistants, tout en demeurant des créations authentiques. Comme souvent par le passé, les architectes affrontent le thème de la réhabilitation des structures historiques, qui doivent être réadaptées aux modes de vie actuels; ils valorisent les éléments architecturaux historiques, sans négliger les matériaux et les technologies d’avant-garde. Dans des contextes et dans des constructions où « il n’y a rien à ajouter », les espaces intérieurs sont redécouverts et mis à l’honneur : les auteurs de projets savent exploiter leur potentiel d’utilisation, mais surtout mettre en valeur leurs géométries, leur lumière et leur matière. Les plus belles interventions sont parfois les plus légères, qui parviennent à souligner au mieux les spécificités. Les pages ci-après présentent l’agrandissement d’un édifice individuel avec des volumes revêtus de planches alternant le bois naturel et le bois traité, la modernisation d’un hôtel historique dans un bourg médiéval suggestif, la transformation d’une ancienne construction rurale où s’allient la force et la pureté de matériaux modernes et traditionnels et, enfin, un intérieur où les vastes surfaces en bois dialoguent avec le paysage et les édifices environnants par de larges baies vitrées.

Roberto Rosset ARCHITECTE