6S0B6010
Images

Bienheureux Isolement Alpin

Published on number 37 of Images, juin 2016

Cette construction montagnarde est située sur les rives du lac artifi ciel de Cancano, un barrage non loin de Bormio, dressé au cours de la première moitié du XXe siècle dans le but de fournir de l’énergie électrique à toute la Lombardie.
La vallée des Tours de Fraele, où il reste des ruines remontant aux deux guerres mondiales, est une zone enchantée, incroyablement encore sans électricité ni liaisons téléphoniques. L’absence complète de pollution lumineuse et cet « isolement » tout à fait bienvenu en font un endroit magique, surtout à la tombée du soir : on se sent alors enveloppés dans une ambiance d’une autre époque.

L’édifi ce date des années 70 ; il s’agissait alors d’une petite villa typique construite avec des matériaux et du mobilier de réemploi. Dernièrement, la deuxième génération de propriétaires a procédé à une restructuration complète, se servant de bois anciens et de meubles recherchés avec passion, au fi l des ans, dans tout l’arc alpin.
Les fauteuils du séjour, par contre, sont d’origine et remontent donc aux années 70.
Les objets déco sont tous le fruit d’une recherche et d’une sélection attentive ; beaucoup proviennent du magasin de la famille, spécialisé dans l’ameublement montagnard. Le choix des textiles a été confi é à l’expérience solide d’une maison turinoise de référence dans ce domaine, appartenant à des amis de la famille.
La construction se présente comme un lieu bâti et décoré avec amour : amour pour l’endroit, pour les origines et pour l’histoire familiale qui y a été vécue. C’est un refuge accueillant, réalisé avec passion et dédition, que tous considèrent un lieu du coeur et de l’âme.

Bienheureux Isolement Alpin
Bienheureux Isolement Alpin

La construction n’est pas vouée qu’à l’intimité familiale, car elle est aussi dédiée à la convivialité.
On y trouve, en effet, de nombreux sièges et de nombreux couchages, certains d’appoint, mais tous bien conçus. La main experte des membres de la famille, professionnels du secteur, transparaît : la maison a été rendue à la fois fonctionnelle et confortable, sans dénaturer son origine.
Le vieux bois a été travaillé par des artisans locaux : ceux-ci ont su rendre vie à un ancien balcon, par exemple, en le réemployant comme parapet.
La cuisine est spartiate et se prête bien à être utilisée même quand les convives sont nombreux, comme dans la meilleure tradition alpine. Le living est égayé par une grande cheminée et par une « pigna », un poêle typique en maçonnerie que l’on rencontre dans presque toutes les demeures de la Haute-Valteline et qui assure une chaleur saine à toute l’habitation.