6S0B6550
Images

Le « Contenant » Idéal

Published on number 37 of Images, juin 2016

Une réalisation qui correspond à ce que l’on ressent est un luxe rare : dans ce cas, un couple a réellement construit son refuge parfait. Parfait jusqu’à quand ils n’en imagineront pas un autre… Nous sommes en Haute-Savoie, un département qu’ils aiment tous les deux, un peu en dehors de l’agitation des stations les plus connues et les plus courues : c’est vraiment un endroit de rêve ! Le maître d’ouvrage est l’un des colosses des constructions montagnardes en bois ; de son côté, la maîtresse de maison a exprimé la philosophie la plus épurée et la plus authentique de la montagne dans la déco.
Eux seuls pouvaient réaliser ce chalet, qui a requis 120 mètres cubes de bois de mélèze pour la structure et pour les revêtements. Il ne s’agit pas d’une maison comme les autres, à commencer par sa forme : un parallélépipède, une longue manche en bois couverte d’herbe, avec son côté exposé au soleil complètement vitré.
L’attention presque maniaque à l’environnement en a fait un véritable exemple d’habitation « zéro impact » : l’énergie provient de panneaux photovoltaïques et solaires, combinés à une pompe à chaleur pour le chauffage au sol, dont l’eau est à basse température, ainsi que pour la piscine. L’eau de pluie, collectée dans une citerne, est destinée à l’irrigation du jardin et aux toilettes.
L’isolation du toit est avantagée par le choix d’enherber la partie exposée au nord.
Toujours dans le but d’obtenir les meilleures performances énergétiques possibles, le ciment employé sert non seulement d’élément architectural, mais aussi de régulateur de température : apparent du côté nord, il a exigé un travail particulièrement méticuleux. Le sol est revêtu d’un parquet en mélèze hautement performant, à l’exception des espaces techniques : pour la cuisine, la buanderie et la douche extérieure, c’est la Kerlite de très grand format (1 mètre sur 3) qui a été privilégiée ; dans la salle de bain des maîtres de maison, en revanche, le marbre de Carrare et le parquet en continu à partir de la chambre. Le caractère particulier et unique de cette habitation est dû à sa conception innovante pour ce qui est de l’espace : il s’agit d’un contenant qui contient un autre contenant, le deuxième étant un parallélépipède qui renferme la chambre principale, avec son dressing et sa salle de bain.

Le reste du volume abrite un immense living avec une cuisine ouverte, qui profi te d’une baie vitrée imposante, aussi bien verticale que partiellement inclinée, dotée d’un système automatique de contrôle des pare-soleil.
Cela permet réellement de vivre en toute liberté visuelle, au fi l des saisons. À l’intérieur de cette maison-boîte, le concept de l’espace vide est exprimé de façon idéale ; on y trouve vraiment l’essentiel pour vivre et le mobilier, la technologie de la cuisine et l’éclairage design raffiné trahissent le « métier » consommé de la maîtresse des lieux !