3g8a0894-web
Images

Tendances

Published on number 37 of Images, juin 2016

Le bois, matériau facile à travailler et chaud au toucher, est présent depuis toujours dans les maisons montagnardes, où il se prête à des réalisations à différentes échelles. Dans l’architecture traditionnelle, il sert tout d’abord pour les structures (toits, planchers, cloisons), puis pour les fi nitions de l’intérieur (revêtements, boiseries), enfi n pour le mobilier et pour les petits objets du quotidien et d’ornement. Aujourd’hui, dans de nombreuses interventions, le bois est au coeur du projet : dans la recherche de formes essentielles, sa matérialité intrinsèque transmet des sensations fortes et agréables.
Certaines maisons sont comme des refuges, des lieux où l’on fait une pause en retrait du monde. Les volumes évoquent des formes archétypales et, contrastant avec l’agitation de l’extérieur et l’invasion d’objets pour la plupart inutiles et superfl us, les pièces se vident, se font essentielles.

Balsthal
Balsthal

Dans ces espaces, la qualité des matériaux et leurs caractéristiques au toucher et à la vue deviennent d’une importance primordiale. Cette matière naturelle noble possède une autre qualité appréciable, en relation avec le temps qui passe. Il s’agit d’un matériau qui « sait » vieillir, en transmettant une sensation de vécu, qui se modifi e naturellement au fi l du temps, suivant les sollicitations du climat ; le bois se laisse aussi modifi er par l’homme, qui l’incise et le façonne. Le bois porte les traces du temps jadis, en devient un témoignage précieux et solide, dans ce monde qui court si vite.
Ce matériau est largement employé dans les interventions de réhabilitation et de réemploi des édifi ces traditionnels, également en bois, mais pas seulement. L’association de vieux bois et de réalisations actuelles et d’autrefois – qui fait apparaître des contrastes marqués, destinés à s’estomper avec le temps – suscite une émotion.
Dans les constructions en maçonnerie, par contre, vu son aspect léger et réversible, il est employé pour souligner les éléments nouvellement insérés ou les modifi cations effectuées sur l’existant. Dans les deux cas, il s’avère important pour la conservation du patrimoine architectural et pour sa transmission aux générations futures

Roberto Rosset ARCHITECTE