39_tendenze_1
Images

TENDENCES

Published on number 39 of Images, juin 2017

La montagne représente un environnement difficile, parfois inhospitalier en raison de ses conditions météorologiques et du manque d’espaces plats. Les constructions que nous associons instinctivement à ce milieu naturel sont les refuges, des structures conçues pour accueillir et pour abriter. L’histoire centenaire de l’alpinisme en a laissé un grand nombre, le plus souvent dans des endroits escarpés, où il y a peu de place, où règnent falaises et précipices.

Par rapport au passé, il est aujourd’hui plus facile de construire en altitude, grâce aux transports par hélicoptère et aux éléments de construction préassemblés; de même, il est plus aisé de monter en altitude, grâce aux téléphériques et aux routes carrossables. Dans ce contexte, l’homme continue à demander à la montagne de le recevoir. Ainsi, nous rénovons les vieux édifices ou nous en construisons de nouveaux pour qu’ils nous accueillent, suivant les exigences, avec des solutions spartiates, mais efficaces, ou dans des intérieurs tendance à la saveur montagnarde. Voici donc le refuge moderne pour alpinistes, que l’on n’atteint qu’à pied et où l’on passe la nuit dans des lits rudimentaires, dans des dortoirs, mais qui offre services et confort; en parallèle, les restaurant d’altitude, des structures où l’on arrive aisément en téléférique ou bien avec une courte marche, d’où profiter du panorama et déguster un bon plat accompagné d’un bon verre dans une ambiance agréable.

39_tendenze_2

On peut également faire étape dans des hôtels aux spas attrayants, où se laisser dorloter et éprouver des émotions au cœur de la nature. Dans ces cas-là, la solution architecturale hardie – visant à augmenter le « pathos » de l’endroit et à obtenir un effet spectaculaire – n’est plus une pure nécessité. La morphologie de la montagne est telle qu’elle rend nécessaires des constructions agrippées à la roche, enchâssées ou perchées là où il y a de la place; ce sont des constructions instables en apparence, mais qui sont en réalité le fruit d’un parfait dosage entre équilibre, dynamisme et tension vers le vide. Nous présentons trois projets, différents aussi bien pour ce qui est de l’altitude qu’en ce qui concerne la typologie d’accueil. Chacun est, à sa façon, confronté au vide alentour et offre une expérience de l’ampleur et du caractère imposant des paysages alpins.

Roberto Rosset ARCHITETTO