51_art1_TOP
Images

De pierres et de soleil

Published on number 51 of Images, juin 2023

Nous sommes dans l’est du Trentin, dans la vallée de Primiero, au pied des «Pale di San Martino», face à l’un des paysages les plus intenses de la zone des Dolomites, patrimoine de l’Unesco. Cet édifice traditionnel en pierre et en bois était une étable au rez-de-chaussée et un «tabià» (grange) à l’étage, la «casera» (fromagerie) adjacente ayant été ajoutée plus tard. Il s’agit de bâtiments typiques que l’on définit à tort comme une «architecture mineure», où les proportions, les ouvertures, les accès et les matériaux disponibles sur place définissent des espaces simples et fonctionnels; en réalité, rien que dans la région du Trentin, il s’agit d’un patrimoine ethnographique recensé, comprenant plus de quatre mille constructions, qui représentent des biens à sauvegarder. Dans ce bâtiment, la lecture de la tradition est claire: il y a deux niveaux, construits sur la pente du versant avec des accès indépendants proportionnés à l’animal et à l’homme, le plafond et le toit sont en bois, le balcon est situé sur la façade la plus exposée au soleil pour le séchage du maïs et du lin.

De pierres et de soleil

Cet ancien édifice se trouve à deux pas de Fiera di Primiero, inaccessible en voiture, abandonné depuis l’après-guerre et réaménagé par la suite. Le projet méticuleux, suivi avec attention par les propriétaires, a été conçu afin d’obtenir une habitation adaptée aux dimensions et aux besoins contemporains; il se décline dans le rapport à la lumière et à la mémoire. Au rez-de-chaussée, l’étable et la fromagerie sont devenues des chambres à coucher, avec deux salles de bains. Un nouvel escalier intérieur mène à l’étage, où se trouvait la grange: c’est devenu un espace de vie, équipé d’une mezzanine pour exploiter le volume déjà obtenu grâce à l’intervention précédente. De grandes fenêtres relient les murs d’angle et sont masquées par les menuiseries extérieures, conservées afin de maintenir l’image rurale du bâtiment. L’édifice, libéré de ses couches d’enduit, est maintenant une coquille consolidée et isolée de l’intérieur; toutes les parties dégradées ont été remplacées dans un style approprié, avec du bois naturel local de mélèze et de sapin.

De pierres et de soleil

Les intérieurs ont été conçus avec une architecture linéaire et des planchers en mélèze; l’open space cuisine-living est à la fois technique et remarquablement agréable, grâce à des vues et à des lumières qui varient tout au long de la journée, garantissant l’intimité avec le rythme vertical du bardage de la façade, décliné dans le langage du bâtiment préexistant. Chauffé par des panneaux radiants, l’édifice dispose d’un éclairage à LED pour une mise en valeur ponctuelle de l’intérieur et de l’extérieur; l’ameublement comprend des objets anciens et contemporains, des textiles fins, recherchés avec soin et magnifiquement alliées à des rideaux aux délicates touches de couleur, qui s’intègrent parfaitement aux finitions élégantes. Les portes d’entrées, restaurées et replacées, ferment la maison, lui rendant son l’histoire, tandis que l’ancienne vigne de «clinton», compagne des pierres et du soleil – sauvegardée avec amour lors du chantier – est en train de retrouver sa vigueur et couvrira bientôt de son ombre les moments de détente au cours de l’été.