Images

Édito

Published on number 43 of Images, juin 2019

Quand l’on parle d’habiter à la montagne, la pensée court inévitablement vers une architecture fortement connotée, avec des toits à double pan, des cheminées fumantes, de délicieuses petites fenêtres aux rideaux à carreaux… Sans rien vouloir ôter à cette image bucolique, par ce numéro de ma revue j’aimerais accompagner les lecteurs dans l’exploration d’autres façons de vivre sur le territoire montagnard, avec des architectures inattendues, qui permettent – bien que liées aux canons de la tradition pour ce qui est des matériaux – de considérer d’autres typologies de formes et de possibilités. Nous voyons ainsi que, surtout au cours de ces dix ou quinze dernières années, l’architecture des territoires alpins a radicalement changé, en ce qui concerne aussi bien les nouvelles constructions que les réhabilitations de volumes préexistants.


le lien avec le lieu du vécu a une importance fondamentale pour ce qui est du bien-être au quotidien


Le mot d’ordre n’est pas «oser», mais au contraire «conserver» en contextualisant l’intervention dans la réalité d’aujourd’hui. S’il est vrai que l’architecture fait partie d’un développement bien plus large, qui va au-delà du fait d’habiter, il est toutefois certain que, historiquement, le lien avec le lieu du vécu a une importance fondamentale pour ce qui est du bien-être au quotidien. On trouvera ici des formes innovantes et d’autres volontairement intactes, pour parvenir à considérer la montagne réellement comme un lieu où se retrouver, aussi bien dans la simplicité que dans l’authenticité.

Marinella Vaula